Ici et maintenant

 Felice Varini (Vevey, 1952-), Ellipse orange évidée par sept disques, 2000.

Réalisée in situ* au musée des Beaux-Arts de Nancy en 2010, peinture murale acrylique. Dépôt du fond national d’art contemporain.

L'espace architectural, et tout ce qui le constitue, est mon terrain d'action. Ces espaces sont et demeurent les supports premiers de ma peinture. J'interviens in situ dans un lieu à chaque fois différent et mon travail évolue en relation avec les espaces que je suis amené à rencontrer. […] Je pars d'une situation réelle pour construire ma peinture. Cette réalité n'est jamais altérée, effacée ou modifiée, elle m'intéresse et elle m'attire dans toute sa complexité. Ma pratique est de travailler "ici et maintenant".

Felice Varini

« Ici » : Felice Varini a choisi l’aile contemporaine du musée des Beaux-Arts de Nancy comme point de départ et point de vue de son œuvre. Un lieu de passage, de transition entre l’entresol et le premier étage, conçu initialement par l’architecte Laurent Beaudouin comme une pause, une respiration dans le parcours. L’œuvre est scellée dans les murs. Elle fait corps avec l’architecture et offre au musée un nouveau point de lecture, une relecture. Mais cet « ici » est multiple.

« Maintenant » : Prenez part à cette expérience ! Il y a autant de manière de lire cette œuvre que de perspectives. Voyez comme elle s’étire de bas en haut, du rez-de-chaussée à l’entresol et de l’entresol au premier étage, apparaissant parfois « déformée » ou disparate. Un seul point de vue précis permet de l’admirer dans son intégralité : les sept disques réunis forment alors un autre ensemble circulaire.

« Ici et maintenant » : Felice Varini joue avec les codes « classiques » de la peinture et inverse les règles de la perspective pour vous offrir une merveilleuse illusion d’optique, celle d’une ellipse orange plane sur un espace tridimensionnel. L’artiste fait du musée un environnement**. Et vous, cher visiteur, cher regardeur : vous êtes le point de départ, le point de lecture de l’œuvre. À vous de retenir votre point de vue préféré !

* Œuvre « in situ » : œuvre réalisée sur place en fonction du lieu pour lequel elle est conçue, tenant compte du milieu sur l’œuvre et de l’œuvre sur le milieu.

**Environnement : œuvre en trois dimensions dans laquelle le spectateur peut pénétrer. L’espace réel est intégré dans le travail de l’artiste qui ne transpose plus la réalité mais part directement d’elle.