Du à

Musée des Beaux-Arts

Georges de La Tour et l’énigme de La Femme à la puce

Exposition-dossier

Fascinante et mystérieuse, la Femme à la puce envoûte autant qu’elle intrigue. Qui est-elle, cette femme à demie nue, enturbannée, si absorbée par ce geste trivial ? L’histoire de l’art a voulu y voir tantôt une servante ou une prostituée, tantôt une Madeleine pénitente.

Si le sujet n’est pas inédit dans la peinture du XVIIe siècle, il est unique chez La Tour, ce qui, en l’absence de sources et de dessins préparatoires, laisse toutes les hypothèses ouvertes. L’exposition, organisée à la faveur de la fermeture pour rénovation du palais des ducs de Lorraine, faisait le point sur les connaissances actuelles et permettait de redécouvrir un chef d’œuvre que son austère simplicité, sa beauté étrange et son atmosphère intimiste rendent inclassable.

Commissariat : Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur du patrimoine, chargé des collections du XVe au XVIIIe siècles au palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain

Situer